Un marketing digital qui donne des résultats
MENU

Articles de qualité sur Google : ce que signifie écrire pour les moteurs de recherche

12 Juil
2022

Qu’est-ce qu’un article de qualité

On parle toujours de rédaction d’article de qualité, on me demande toujours ce qu’est un article de qualité ? Pour Google ? On va tâcher de démystifier la chose.

Lorsque l’on entend parler d’articles ou de contenus de qualité dans la sphère du SEO, le doute s’installe immédiatement. Nous nous posons tant de questions et ne comprenons souvent pas pourquoi le contenu de nos concurrents, souvent considéré par nous comme totalement inadéquat ou bâclé, occupe les premières places sur Google.

Qu’est-ce qu’un article de qualité ? Qu’est-ce qui détermine si un élément de contenu doit être considéré comme étant de bonne qualité ou non ?

Articles de qualité sur Google : ce que signifie écrire pour les moteurs de recherche
Articles de qualité sur Google : ce que signifie écrire pour les moteurs de recherche

Qualité pour le lecteur ou qualité pour Google

Le rédacteur ou le journaliste a tendance à évaluer ses articles, à juste titre, en fonction des canons de la bonne écriture, de l’exhaustivité et de la clarté des informations fournies à ses lecteurs.
Cet aspect est fondamental et doit rester une bonne pratique lors de la production de contenu pour l’impression et le web, mais il ne détermine pas, même de façon minime, le sort de l’article en matière de positionnement dans les moteurs de recherche et d’acquisition de trafic organique.

La qualité objective du texte n’a de valeur que lorsqu’un utilisateur est sur le point de lire l’article, il appréciera le style d’écriture, l’exposition, la clarté et la valeur des informations fournies, mais il doit être clair que ce n’est pas « le type de qualité » qui intéresse les moteurs de recherche.

Cette prémisse nécessaire étant faite, venons-en au point essentiel. Le processus d’évaluation du contenu par les moteurs de recherche est complètement différent de celui des êtres humains.
Si dix personnes lisent le même article, il peut y avoir au moins deux ou trois opinions différentes qui découlent du goût subjectif du lecteur et de son niveau de connaissance du sujet.
Certains lecteurs inexpérimentés pourraient trouver l’article fantastique et riche en informations, tandis que d’autres, plus expérimentés et plus avertis, pourraient le trouver extrêmement pauvre et de très mauvaise qualité.

Classement des moteurs de recherche

La subjectivité qui nous caractérise, nous les êtres humains, n’existe pas pour les moteurs de recherche. Google choisira le contenu qui convient le mieux à chacun. Et là, vos doutes augmentent considérablement, tout comme les questions que vous vous posez.

En fait, comprendre comment rédiger un article de qualité pour les moteurs de recherche est assez simple : il n’est pas nécessaire de comprendre le fonctionnement de Google, il suffit d’être un bon observateur pour comprendre quels sont ses « goûts » en ce qui concerne un sujet donné.

Comment comprendre si un contenu est de qualité pour Google

Les moteurs de recherche, avant d’évaluer les positions dans lesquelles placer un article, essaient de comprendre à quel sujet l’article se réfère, essaient (disons) de le catégoriser. Pour ce faire, il étudie tous les articles, de n’importe quel site web, qui ont utilisé un ensemble de termes récurrents (nous ne savons pas quel algorithme il utilise, mais il le fait certainement).

Une fois le sujet identifié, le moteur de recherche commence son évaluation de l’article spécifique en le comparant à ceux qui existent déjà et qui ont potentiellement couvert le même sujet. L’évaluation est mathématique, donc oubliez l’argument de la qualité dont nous avons parlé au début de l’article, les facteurs sont autres et se basent sur des chiffres. Cela ne veut pas dire qu’il faut négliger la qualité de l’écriture, au contraire, mais il faut aussi faire d’autres choses dont la plus importante est de centrer le Focus de l’article, c’est-à-dire de rester dans le sillage de ce que le moteur de recherche aime actuellement.

Un article de qualité pour les moteurs de recherche

Sans trop s’y attarder, un contenu de qualité pour Google est un contenu qui répond en quelque sorte à certains critères mathématiques de son algorithme.
Il est évident qu’une approche mathématique est impossible si nous ne connaissons pas la formule utilisée, mais nous pouvons essayer de rapprocher notre contenu du type d’article que Google a choisi pour un mot clé donné.

Dans le passé, lorsque je n’avais pas encore mis en œuvre les algorithmes de ContentDosi, j’avais l’habitude de suivre mon propre calendrier de création de contenu : je l’écris pour que vous compreniez le processus d’évaluation avant la rédaction.

  1. Je vais sur Google et je cherche le mot clé qui m’intéresse, celui que je voudrais positionner avec l’article que je m’apprête à écrire
  2. J’analyse les 10 premiers résultats et je me pose des questions : – Quel type de pages Google a-t-il choisi ? – S’agit-il de pages de vente ou d’articles informatifs ? Il serait inutile de proposer le type qu’elle a écarté. – Quelle est la longueur moyenne des articles qui alimentent la première page ? S’ils sont courts, pourquoi écrire trop et s’éloigner de ce qu’ils aiment ? Les utilisateurs attendent peut-être une réponse directe pour ce mot clé et non un texte très long qui leur fait perdre du temps. – Les articles de la première page approfondissent-ils le sujet avec des liens internes vers d’autres articles approfondis sur des sujets secondaires ? S’il existe des articles approfondis, peut-être Google a-t-il choisi de montrer cet article pour donner la réponse directe à l’utilisateur mais lui donner la possibilité d’aller plus loin s’il le souhaite. – Dans les balises de titre des articles, quels sont les sujets qui ont été approfondis par des paragraphes dédiés (H2/H3 etc.) ? C’est important pour identifier tous les sous-thèmes qu’il convient de traiter dans l’article que je vais écrire.
  3. Je crée un plan notant la liste des choses à faire pour mon article et j’essaie de rester en phase avec ce que Google aime. Tous les extras pourraient éloigner mon article de ce que Google attend, je ne me limiterai pas et si je pense qu’ils sont importants, je les couvrirai quand même, mais je dois savoir que si j’échoue, cela pourrait dépendre de cela.
  4. Les pages des concurrents reçoivent-elles beaucoup de liens entrants ? En général, les articles uniques n’ont pas autant de liens, mais j’ai besoin de le savoir car je vais probablement devoir leur donner un coup de pouce.

En fin de compte, ce n’est pas vous qui décidez de la qualité, c’est Google qui en décide et elle diffère d’un mot-clé à l’autre. Il n’est donc pas possible de définir des directives universelles.
Vous devez analyser les SERP (les pages de résultats de Google) chaque fois que vous voulez écrire un article pour comprendre ce qu’ils aiment, ce que vos concurrents ont fait, et comment adopter une stratégie pour essayer de faire partie des articles qui, soumis à une analyse mathématique, peuvent générer un résultat positif tel qu’ils sont choisis comme un résultat de recherche possible.

Lectures supplémentaires

Outils pour rédiger du contenu de qualité VS expert SEO

Le processus de rédaction de chaque article est vraiment complexe et nécessite des heures d’étude. Chez Metadosi, nous avons donc automatisé pratiquement toute la partie analyse et vérification du processus de rédaction. Avec nos rédacteurs et l’IA, nous rédigeons des articles parfaitement ciblés sur le sujet, exactement comme Google l’aime. Nous savons comment utiliser les champs lexicaux et les lexies à intégrer à un article pour que celui-ci soit pertinent et se classe dans les moteurs de recherche. L’aspect « qualité pour Google » est ainsi résolu, le plus concernant la qualité pour l’être humain est entre vos mains.

Les outils basés sur l’IA ne sont pas le saint Graal. Même s’il est sûr que l’IA a fait beaucoup de gros progrès, ce n’est qu’une solution passéiste ou d’imitation. Ces outils ne permettent pas de faire mieux, car ils analysent et répètent ce qui existe déjà. L’intelligence artificielle n’est pas intelligente, c’est de l’apprentissage automatique.

Seul un expert SEO peut analyser les corpus pour « sentir l’odeur du mot clé » et calculer ce qu’il faut mettre dans une page pour qu’elle soit de qualité et qu’elle se positionne en première page de Google.

J’espère avoir apporté un éclairage sur le dilemme du contenu de qualité, on en entend beaucoup parler et les questions à ce sujet sont toujours les mêmes, maintenant, vous avez des réponses.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Nicolas Schiavon
author

Après 22 ans dans le monde de l'automobile et après avoir créé plusieurs sites internet de vente de voitures, dont le premier en 1997, et les premières pages Facebook de garage automobile, mais aussi dans d'autres domaines, Nicolas décide de mettre son savoir faire en marketing digital au services des entreprises qui décident de renforcer leur présence sur Internet. Assurer la visibilité des clients sur le digital, en les accompagnant dans leur transformation digitale et augmenter leur taux de convertion en générant des leads qualifiés grâce au référencement Google de notre agence SEO Metadosi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

"Chez Metadosi, nous pensons qu'avoir des valeurs fortes est très important. C'est pourquoi nous avons pensé qu'il était important de vous en parler"

Pin It on Pinterest