Interstitiels intrusifs sur mobile pénalisés par Google

26 Août
2016
Google traque les interstitiels intrusifs

Google lutte contre les interstitiels intrusifs sur les mobiles

Les pages qui montrent des interstitiels intrusifs offrent une mauvaise expérience à l’utilisateur comparé à d’autres pages où le contenu est immédiatement accessible. Cela peut être problématique sur les appareils mobiles, où les écrans sont souvent plus petits. Pour améliorer l’expérience de recherche mobile, après le 10 Janvier, 2017, les pages où le contenu n’est pas facilement accessible à cause d’interstitiel intrusif lors de transition à partir des résultats de recherche mobile seront pénalisées dans le référencement Google mobile.
Google a annoncé qu’à partir du 10 Janvier 2017, seront pénalisés les sites qui ont des interstitiels intrusifs ou pop-ups. Ils disent pages où le contenu est pas facilement accessible à un utilisateur pendant la transition entre des pages de résultat de recherche mobile. (Publication Google)

Bien sûr, il y a des exceptions à cette nouvelle règle, et nous allons voir quel impact aura ce changement.

Dans Google Search, l’objectif du moteur de recherche est d’aider les utilisateurs à trouver rapidement les meilleures réponses à leurs questions, quel que soit l’appareil qu’ils utilisent. Aujourd’hui, Google annonce deux changements à venir dans les résultats de recherche mobile qui rendent la recherche de contenu plus facile pour les utilisateurs.

Voici quelques exemples de techniques qui rendent le contenu moins accessible à un utilisateur :

  • Afficher un popup qui couvre le contenu principal, soit immédiatement après que l’utilisateur accède à une page des résultats de recherche, soit pendant la lecture du contenu de la page.
  • Affichage d’un interstitiel intrusif que l’utilisateur doit rejeter avant d’accéder au contenu principal.
  • L’utilisation d’un interstitiel qui masque complètement le contenu de la page, le reléguant au-dessus de la ligne de flottaison ne laissant apparaître que l’interstitiel.

Des exemples d’interstitiels qui rendent le contenu moins accessible

Google traque les interstitiels intrusifs

Google traque les interstitiels intrusifs

1 / Un exemple d’un pop-up intrusif
2 / Un exemple d’un interstitiel autonome intrusif
3/ Un autre exemple d’un interstitiel autonome intrusif

En revanche, voici quelques exemples de techniques qui, utilisées de façon responsable, ne serait pas affectées par la nouvelle pénalité :

  • Des interstitiels qui semblent être en réponse à une obligation légale, par exemple pour l’utilisation des cookies ou pour la vérification de l’âge.
  • Des interstitiels obligatoires pour vous identifier avec des boîtes de dialogue sur les sites où le contenu n’est pas indexable publiquement. Par exemple, cela comprend le contenu privé tel que le courrier électronique ou le contenu non indexable qui est derrière un paywall.
  • Des bannières qui utilisent une quantité raisonnable de l’espace de l’écran et qui sont facilement révocable. Par exemple, l’installation d’une application bannières fournies par Safari et Chrome sont des bannières qui utilisent une quantité raisonnable de l’espace de l’écran.

Des exemples d’interstitiels qui ne seraient pas affectés par la nouvelle pénalité, si ils sont utilisés de façon responsable

Google accepte les interstitiels responsables

Google accepte les interstitiels responsables

1 / Un exemple d’un interstitiel pour l’utilisation des cookies
2 / Un exemple d’un interstitiel pour la vérification de l’âge
3 / Un exemple d’une bannière qui utilise une quantité raisonnable de l’espace de l’écran

 

 

 

Laissez nous vos commentaires

Résumé
Google pénalise les interstitiels intrusifs sur mobile
Nom de l'Article
Google pénalise les interstitiels intrusifs sur mobile
Description
Google a annoncé qu'à partir du 10 Janvier 2017, seront pénalisés les sites qui ont des interstitiels intrusifs ou pop-ups
Auteur
Nom de l'éditeur
Metadosi

Nicolas
author

Après 22 ans dans le monde de l'automobile et après avoir créé plusieurs sites internet de vente de voitures, dont le premier en 1997, et les premières pages Facebook de garage automobile, mais aussi dans d'autres domaines, Nicolas décide de mettre son savoir faire en marketing digital au services des entreprises qui décident de renforcer leur présence sur Internet. Assurer la visibilité des clients sur le digital, en les accompagnant dans leur transformation digitale et augmenter leur taux de convertion en générant des leads qualifiés grâce au référencement Google de notre agence digitale.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.